Hue

Située au Centre du Vietnam, la région est adossée à la cordillère de Truong Son à l’Ouest et s’ouvre sur la Mer d’Orient à l’Est. Sa capitale, la ville de Hué se trouve à 654km de Hanoi et 1 051km de Hô Chi Minh-Ville.Cette région au riche passé historique possède plusieurs sites : comme des splendides citadelles, palais, des centaines de pagodes, d’églises, de nombreuses plages et sites pittoresques ainsi qu’une éclatante culture traditionnelle.Plusieurs sites sont déclarés patrimoine mondial par l’UNESCO.C’est une région où se trouvent des dizaines de villages spécialisés dans des métiers artisanaux : orfèvrerie, fonderie de cuivre, broderie, etc.Située dans une région tropicale, la région vit au rythme de quatre saisons : le printemps frais, l’été chaud, l’automne doux et l’hiver froid. La température moyenne annuelle est de 25ºC.La meilleure saison pour le tourisme dure entre novembre et avril.Groupes ethniques : Viet (Kinh), Ta Oi, Co Tu, Bru Van Kieu, Hoa… Ngo Mon palais Hue

Vestiges historiques et culturels :                                

·         La ville de Hué : (Patrimoine Mondial de l’UNESCO) L’ensemble des monuments architecturaux de Hué a été consacré Patrimoine Mondial par l’UNESCO, y compris la musique royale(nha nhac Huê). C’est également une capitale gastronomique, ayant su conserver les recettes des délices impériaux de la cour et se spécialisant, par ailleurs dans les gâteaux et pâtisseries. Elle est connue également pour sa culture folklorique, comme les chants populaires “ho” et “ly”. On peut y voir ses splendides citadelles, ses palaisses tombeaux impériauxses pagodes, ses templesses mausolées royaux et la célèbre Rivière des Parfums. Elle est imprégnée d’histoires et de rêveries médiévales. ·         La Citadelle de Hué (Patrimoine Mondial de l’UNESCO) Elle est située sur la rive Nord de la rivière des Parfums. Avec une superficie de 500 ha et d’un système de trois cercles de remparts, à savoir de l’extérieur vers l’intérieur : Kinh Thanh Hué (Hué Citadelle Capital), Hoang Thanh (Citadelle Royale) et Tu Cam Thanh(Citadelle Interdite Pourpre). Le Complexe royal de Hué a été officiellement reconnu par l’UNESCO comme Site du Patrimoine Mondial. Kinh Thanh Hué : Cette construction commença en 1805 et s’acheva en 1832. Les rois donnèrent l’ordre de construire des remparts, des palais… Plus de 200 ans après, les 140 constructions petites et grandes sont intactes. La Citadelle, de forme carrée, fait près de 10km de circonférence, 6m de hauteur et 21m d’épaisseur. Hoang Thanh : La ville impériale est située dans le centre de la Citadelle où sont situées les plus hautes fonctions de la féodalité au Vietnam. Elle a également une forme presque carrée, avec plus de 600m de longueur, 4m de hauteur et 1m d’épaisseur. L’accès à la cité impériale peut être fait par quatre portes d’entrée. Elle est composée de plus de 100 belles œuvres de construction répartis dans divers secteurs. La cité Pourpre Interdite (Tu Cam Thanh) : Située à l’intérieur de la Cité impériale, derrière le Palais du Trône, elle était réservée à l’empereur et sa famille. Construit au début de 1804 avec des murs en briques de 3.72m de hauteur, 0,72 m d’épaisseur, environ 1230m de circonférence, dont 50 constructions architecturales de différentes tailles et 7 portes …. De nombreux bâtiments ont été détruit lors de l’offensive du Têt en 1968, seul demeurent les maisons mandarinales et les salles des banquets royaux. ·         Le palais de la Suprême Harmonie (le Palais du Trône) (Dien Thai Hoa) et l’Esplanade des Grandes Salutations : Ils sont situés sur l’axe qui traverse le centre de la Citadelle et la porte Ngo Mon. Le palais Thai Hoa fut construit en 1805, c’était le lieu où l’on organisait les grandes cérémonies. Le bâtiment fait 44m de long, 30,50m de large et d’une hauteur de 11,80m. La partie centrale comprend 5 pièces et 2 appentis ; l’autre partie comprend 7 pièces et 2 appentis. Dans l’arrière-salle, il y a une maquette figurant la cité impériale dans son état d’origine. Devant le palais, s’étend la Cour Dai Trieu Nghi (Esplanade des Grandes Salutations) dont l’allée est en granit “Thanh”. ·         Le Palais de la Reine-Mère (Dien Tho) : Construit en 1804, le palais était habité par la Reine-Mère, l’ensemble à l’origine comprenait une dizaine de bâtiments, reliés entre eux par des galeries en bois. ·         La maison de la Reine-Mère de l’empereur Bao Dai : Cette demeure abrite des documents photographiques et des souvenirs sur les derniers empereurs de la dynastie Nguyen, elle est également décorée avec un mobilier ancien. ·         Le Pavillon de la Splendeur (Hien Lam Cac) : Il est situé au Sud-est de la Cité impériale. Construit en 1821, ce bâtiment très élégant possède deux étages. Au rez-de-chaussée, on trouve trois pièces, trois autres au premier étage et une seule au deuxième. Il fait 21m de longueur et 13m de largueur, pour une superficie totale de 300m² avec les deux appentis. ·         La bibliothèque royale (le Pavillon de la Lecture) (Thai Binh Lau) : Construite en1887, elle se trouve dans la Cité Pourpre Interdite (Tu Cam Thanh). C’était l’endroit où le roi venait lire ou se reposer. Le lieu donne sur un joli lac carré au milieu duquel s’élève un jardin de rocaille. ·         La Porte Ngo Mon (Porte du Midi) : C’est la porte principale pour entrer dans la ville impériale de Hué ; elle est située devant le palais Thai Hoa (Suprême Harmonie) et fait face à la tour du Drapeau. La porte Ngo Mon est une construction impressionnante en forme de U qui comprend 2 parties, inférieure et supérieure. – La partie inférieure est une plate-forme réalisée en briques, en pierres “Thanh” et en pierres de la province de Quang Nam. – La partie supérieure est un pavillon entièrement fait de bois et de tuiles. ·         Les neuf urnes dynastiques : Elles sont situées au Sud-ouest de la cité impériale. Elles sont les plus grandes du Vietnam. Elles furent fondues en 1836, pour symboliser les pouvoirs de la famille royale. Chacune porte le nom d’un empereur honoré. Elles constituent une véritable encyclopédie de la culture vietnamienne. C’est un précieux héritage incroyablement bien préservé en dépit des aléas du climat et des innombrables guerres. ·         Les neuf canons sacrés : Ils se trouvent dans 2 bâtiments près de la porte The Nhon et de la porte Quang Duc, dans l’enceinte de la Citadelle de Hué. Fabriqué en 1804, ce sont des canons d’apparat et de culte qui n’ont jamais été utilisés pour la guerre. Chaque canon fait 5,10m de longueur et pèse plus de 10 tonnes. ·         La tour du Drapeau (Le Cavalier du Roi) (Ky Dai ) : Erigée en 1807, elle est située juste devant l’entrée principale de la Citadelle. Appelée également le Cavalier du Roi. Elle est construite en briques et comprend 3 étages ressemblant à 3 pyramides tronquées, empilées l’une sur l’autre, pour une hauteur total de 17,5m. Suite à une tempête, en 1948, une hampe de béton armé d’une hauteur de 37m fut construite. Ainsi la hauteur totale de la tour du Drapeau de Hué est aujourd’hui de 54,5m. ·         L’Arène des tigres (Ho Quyen) : Construite en 1830, elle se trouve sur la rive droite de la rivière à 4km du centre-ville de Hué. Dans cette arène étaient organisés des duels entre tigres et éléphants pour divertir l’empereur et les hauts dignitaires de la Cour. Elle constitue un monument unique en son genre au Vietnam, vestige des distractions impériales de la Cour de Hué. ·         Le théâtre royal (Duyet Thi Duong) : Il est situé à l’Est du Palais de Quang Minh dans la Cité Pourpre Interdite, ville de Hué. Il fut bâti en 1826 et restauré avec l’aide de l’UNESCO et une association franco-vietnamienne, on peut assister à des spectacles de danses et opéra royaux, en prenant du thé impérial et des gâteaux. ·         L’école nationale de Hué (Quôc Hoc Huê) : Elle se trouve dans la ville de Hué. Elle a été créée en 1896. ·         Le musée d’art de la cour royale de Hué : Fondé en 1923, c’est un bel exemple d’architecture annamite. L’édifice rénové en 1906, vaut à lui seul le déplacement. Le musée réunit les œuvres d’art, les objets artisanaux les plus représentatifs de la vie des siècles précédents au Viêtnam. Une partie de la collection a appartenu à plusieurs empereurs. Il réunit une collection de plus de 10 000 pièces sur la vie de la dynastie des Nguyên de 1802 à 1945. On remarquera notamment la collection de textiles et d’habits brodés, témoignages d’un artisanat raffiné. ·         Le tombeau de Tu Duc : C’est une des plus belles œuvres d’architecture royale de la dynastie Nguyen. La tombe se trouve dans une forêt de pins sans limites, à 8km du centre-ville de Hué. Sa construction a commencé en 1864 et terminé en 1867. Un bel exemple de fusion entre l’architecture et la nature. ·         Le tombeau de Duc Duc : En comparaison avec les tombes des autres empereurs, le tombeau de Duc Duc présente une architecture simple et modeste. ·         Le tombeau de Dong Khanh : Il est bâti dans le hameau de Thuong Hai. L’édification se sera étendue sur 4 règnes (1888-1923), c’est pourquoi il a 2 styles architecture distincts, cela permit l’ouverture des mélanges entre les architectures européenne et asiatique, moderne et ancienne. ·         Le tombeau de Minh Mang : Il est situé sur le mont Cam Ke, à 12km de la ville de Hué, sur la rive Ouest de la rivière des Parfums. C’est un ensemble architectural comptant 40 monuments (palais, pavillons, temples, etc.) disposés symétriquement sur un axe allant de la Porte Dai Hong (à l’extérieur) jusqu’au pied du mur d’enceinte La Thanh. ·         Le tombeau de Gia Long : Il se trouve sur la montagne Thien Tho. C’est en réalité un ensemble de tombeaux contenant également les sépultures de plusieurs membres de la famille royale. Le complexe s’étend sur 42 collines. ·         Le tombeau de Khai Dinh : Il est situé sur le flanc de la montagne de Chau Chu, à 10km de la ville de Hué. En comparaison avec ceux des empereurs précédents, celui-ci est beaucoup plus petit en surface, mais il est très élaboré. C’est le résultat de nombreuses tendances architecturales : européens et asiatiques, ainsi qu’ancienne et moderne. ·         Le pont à la toiture en tuiles de Thanh Toan : Il enjambe un canal d’irrigation du village de Thanh Toan. Il est situé à environ 8km du centre de Hué. C’est un pont en arc, construit en bois d’une longueur de 17m, d’une largeur de 4m. C’est un type de pont assez rare et sa valeur artistique est classée au premier rang parmi les ponts construits (à cette époque) au Vietnam, c’est un exemplaire d’architecture antique, il présente une grande valeur au point de vue historique et culturel. ·         L’ancienne prison de Chin Ham : Située à 8km au Sud de Hué, Ce trouve une colline boisée, où les Français avaient construit des tunnels souterrains pour cacher leurs armes. Après le site fut transformé en cellule, où de nombreux opposants y furent enfermés dans des conditions épouvantables et inhumaines, on a la possibilité de visiter l’un des tunnels. ·         La cathédrale du Rédempteur : Elle est située dans la ville de Hué. Elle fut construite en 1937 et achevée en 1942. Ses principales caractéristiques sont sa grande porte sans cloison et son vaste porche. Elle combine avec élégance l’architecture orientale et occidentale. ·         Le temple de Hon Chen : En amont de la rivière des Parfums, à environ 10km de la ville de Hué. Il est dédié à Po Nagar, la déesse mère du royaume Champa. Il se trouve dans un paysage charmant, à côté de la montagne Ngoc Tran (Vraie perle) et se mire dans l’eau verte de la rivière des Parfums. ·         Le temple de la Littérature de Hué (Van Mieu): Les travaux de construction du temple de la Littérature commencèrent en avril 1808 pour s’achever en septembre 1808. Cemajestueux et grandiose temple se trouve sur la rive gauche de la rivière des Parfums. C’est un ouvrage remarquable qui rappelle le goût pour l’étude, le respect pour le talent et l’érudition qui ont forgé des générations d’intellectuels vietnamiens. ·         Le temple du Culte des rois Nguyên (The Mieu) : Construit en 1821, il est situé au Sud-ouest de la Citadelle. Il se compose d’un bâtiment principal à 9 salles et d’un bâtiment antérieur à 11 salles. Le temple est construit d’après le style “de double architecture”. Autour du temple s’élève une muraille de garde. Devant le temple, dans la cour, se trouvent les 9 urnes dynastiques. Derrière, il y a une muraille au milieu de laquelle se trouve le pavillon de Hien Lam. Á gauche de celui-ci se trouve la porte Than Liet, surmontée d’un beffroi. Á droite, c’est la porte Sung Cong, surmontée d’une tour aux tambours. L’architecture est très semblable à celle du temple Thai Mieu. ·         La pagode de Tu Dam : Elle est située à 2km du centre-ville de Hué et elle a été fondée vers 1695 dans un site très pittoresque. C’est l’une des plus importantes pagodes de la ville. ·         La pagode de Dieu De : Elle a été construite sur l’ordre du roi Thieu Tri ,dans les années 1842-1844, quelques années après son accession au trône, sur le terrain même où il est né. Construite avec magnificence, elle a été gravement endommagée par les guerres successives et la construction actuelle date de 1953. ·         La pagode de Tu Hieu : Elle est assise sur le mont Duong Xuan, à 5km du centre-ville de Hué. Étant l’une des grandes anciennes pagodes de l’ancienne capitale de la ville, son architecture épouse la forme du caractère chinois “khau”. Le sanctuaire principal comporte 3 grandes salles et 2 salles secondaires. ·         La pagode de Thien Mu : (la pagode de la Dame Célestre) Celle-ci se situe sur la rive gauche de la rivière de Parfums, à environ 5km du centre-ville de Hué. Datant du XVIIe siècle, la pagode est l’une des plus anciennes et des plus belles constructions religieuses de la ville. ·         Les tunnels de Vinh Moc : Situés à 113km de Hué et à 80km de Dong Hoi. Ce petit village se trouve exactement sur le fameux 17e parallèle (qui délimitais la frontière entre le Nord et le Sud du Vietnam) était l’endroit où les communistes entreposaient leurs armes, munitions et ravitaillement. Pour survivre au bombardement incessant des Américains, les villageois décidèrent de creuser un grand réseau souterrain de plusieurs kilomètres, où ils vécurent dans des conditions terribles, durant 6 années. Les galeries se visitent, elles sont plus larges que celle de Cu Chi où l’on se sent vite confiné. ·         Les autres sites : Le pont de la Voie centrale. L’esplanade des Grands Saluts. La porte de l’Humanité. La porte de la Vertu. Le lac du Coeur Serein. Le bastion Mang Ca. Le collège Quoc Hoc (1ère école française du pays, datant de 1896). Le musée Ho Chi Minh. L’ancien pont Clemenceau. Le pont des Américains. Le vénérable pont Eiffel. Le tertre du Nam Giao (lieu où les empereurs venaient parler avec leurs pères céleste).Le palais de la Modestie (derrière se trouve le plus vieux théâtre impériale tout en bois du Vietnam). Le pavillon de pêche et des banquets (situé sur pilotis, avec vue sur le lac Luu Khiem). Le site de la bataille de Khe Sanh (situé à 140km de Hué,”cette bataille fut l’Enfer”)…… 

Paysages :

·         L’avenue Le Loi : On y voit quelques vestiges de la période coloniale française, en particulier de belles villas. ·         Le Jardin de Y Thao : C’est un jardin de bonsaïs, d’orchidées et de variétés locales comme la “Y Thao”, construit dans une vieille maison de charme, qui sert de restaurant. ·         La lagune Tam Giang : Elle se trouve dans le 3ème districts, à une profondeur de deux à quatre mètres, quelque endroit à 7m. L’exploitation de la lagune apporte des milliers de tonnes des produits marins comme les poissons et des crustacés de diverses variétés. Mais également la culture et l’élevage des aquatiques, en particulier la crevette. ·         La Rivière des Parfums : Elle traverse la ville de Hué et ne mesure que 30km de long. Elle commence son cours en serpentant entre collines et montagnes boisées emportant avec elle les senteurs des plantes tropicales. Ses eaux sont du bleu d’un jade scintillant sous les rayons du soleil. Se promener en sampan pour pouvoir contempler le paysage de la rivière des Parfums, paysage de rêve et de poésie, tout en écoutant des chants des sampaniers et les chansons populaires de Hué. Le paysage des deux bords de la river avec ses murailles et ses remparts, ses rues achalandées, ses vergers, ses pagodes, ses tours… fait que le cours de la rivière déjà beau par lui-même devient plus poétique, plus musical. ·         La plage de Canh Duong : Elle est située à 60km de la ville de Hué, c’est l’une des plus belles plages de la région. Á une longueur de 8km et une largeur de 200m en forme arquée, dans un paysage très attirant. La plage en pente douce de sable blanc et fin, avec son eau limpide est favorable aux activités touristiques et sportives. ·         La plage de Thuan An : Située à 15km de Hué, dans l’estuaire de la rivière des Parfums, elle est très propre, calme et bordée de petits restaurants. 

Tourisme culturel :

·         Le village des chapeaux coniques de Phu Cam :  Il est situé dans la ville de Hué, sur la rive Sud de la rivière de An Cuu. Le chapeau conique de Hué est d’allure coquette et d’une couleur sobre. Il est mince, léger et laisse passer la lumière. On peut ainsi apercevoir par transparence des paysages et des poèmes insérés entre deux couches de feuilles. La confection des chapeaux est plus qu’un artisanat, c’est un art véritable qui produit des objets absolument admirables. ·         L’ancien village de céramique de Phuoc Tich : Il a été créée au 15ème siècle. C’est un village d’une beauté poétique, chaque vieille maison a un grand jardin avec beaucoup d’arbres fruitiers. Les visiteurs viennent dans ce village pour admirer les mains habiles des artisans et acheter leurs magnifiques produits en céramiques. ·         Le grand marché Dong Ba : Situé sur le bord de la rivière des Parfums, c’est l’un des marchés les plus pittoresques et animés de la région. ·         Temps libre dans le marché Dong Ba. ·         Dîner royal costumé accompagné de musique traditionnelle. ·         Spectacle de danses et de musiques traditionnelles. ·         Découverte de la musique royale et des chants populaires de Hué. ·         Visite d’un village traditionnel pour voir la fabrication des chapeaux coniques et des bâtons d’encens. ·         Un élevage de crevettes : ·         Visite d’une maison jardin typique de Hué.Information sur les villages artisanaux :  Dû à un nombre important de villages artisanaux dans divers spécialisés, il nous est impossible de tous les énumérer. Si vous souhaitez voir un corps de métier particulier (broderie, tissage, chapeaux conique, laque, fleurs, élevage de vers à soie, bijoux, céramique, instruments, jouets, forge, bronze, potager, huîtres perlières, sculpture, peinture…) faites nous le savoir, afin de répondre aux mieux à vos attentes. 

Excursion, balade :

·         Tour d’orientation de la ville : Tour d’orientation de la ville permet d’avoir une vue globale des principaux sites, quartiers de la ville. Tout en restant dans l’autocar ou la voiture. ·         Visite de la Cité impériale et balade à pied dans les vieux quartiers. ·         Découverte de la campagne environnante à vélo jusqu’au village de Phu Mong. ·         Croisière en bateau jusqu’au mausolée Minh Mang. ·         Croisière en sampan sur la rivière des parfums afin de découvrir la vallée des tombeaux de la Dynastie des Nguyen. ·         Visite de la citadelle de Hué et promenade en cyclo-pousse dans les rues. ·         Balade en barque, bateau-dragon, en sampan, à vélo, en cyclo-pousse…

Spécialités culinaires de la région :

Hué possède une gastronomie très appréciée avec des spécialités comme le : ·         « Ban Khoai » (crêpe farcie de germes de soja, de crevettes et de proc, accompagnée de salade, de carambole et de sauce aux arachides) ·         « Banh Beo Nam Loc » (crêpe) ·         « Bun Bo Hue » (soupe au bœuf et aux nouilles).Ce plat est donc originaire de l’ancienne ville impériale. ·         « Che Bap » (dessert au maïs) ·         le riz aux moules. ·         « Banh Beo » (galettes de riz cuite à la vapeur, farcies aux crevettes et à la purée d’haricot, accompagnée de sauce de poisson aigre-douce et du piment vert) ·         « Com hên Huê » fait avec des moules et des restes de riz. C’est une recette compliquée qui comprend des saveurs douces, salé, acide, amer et piquant. ·         « Goi rau muông » un plat de salade en provenance de Hue (Centre Vietnam), y compris les listerons d’eau (rau muông). etc.

Leave a Comment