10 plats vietnamiens à goûter

10 plats vietnamiens à goûter

 

La cuisine vietnamienne est reconnue pour sa diversité et ses saveurs particulièrement délicieuses. Il s’agit d’un mélange en superbe harmonie entre le salé, le sucré, l’acidité et le piquant à travers l’utilisation profondément réfléchie de la fameuse sauce Nuoc Mam, une sauce de poisson fermenté, le sucre de canne, le kumquat, le tamarin et le piment.

Ainsi, les mets prennent vraiment de goût en ajout de plusieurs herbes aromatiques locales comme coriandre, menthe, basilic…tout en mettant à part la sauce relevée ou les petites tranches de piment dans une assiette séparée afin d’éviter un assaisonnement de trop.

Voici 10 plats viet essentiels que l’on vous recommande de goûter dès votre arrivée au pays.

 

1.Soupe Pho

On parle de la spécialité du Viet Nam, celle qui est la plus appréciée par les habitants, ainsi que les voyageurs du monde dû à sa saveur incomparable, son odeur suscitant la faim dans l’immédiat et son caractère nutritif. Un bol de Pho consiste du bouillon très savoureux à la base des os de bœuf ou de poulet mijoté longtemps avec des épices spéciales, de grandes pâtes de riz, des tranches de bœuf ou de poulet, des pousses de soja, en s’accompagnant de coriandre et basilic.

On peut manger de la soupe Pho à n’importe quel moment dans la journée, mais de préférence au matin pour bien commencer la journée en beauté. N’oubliez pas que c’est également un plat favorable aux personnes enrhumées car le bouillon vous fera transpirer pas mal, ce qui conduit à éliminer le microbe tandis que le gingembre est toujours conseillé par les médecins traditionnels dans ce cas.

 

2.Rouleaux de printemps (Goi Cuon)

Rien que le nom vous fait vibrer les pupilles et vous transmet une fraîcheur printanière. Cette entrée agréable se compose de salade verte, coriandre, menthe qui englobent de fins morceaux de porc et de crevette. Le tout est roulé adroitement dans la galette de riz transparente, puis se mange avec de la sauce de poisson sucrée à la fois acidulée ou la sauce de soja fermenté à la couleur marron foncé.

 

3.Sandwich Viet (Banh mi)

Tartinée généreusement de très bon pâté, la baguette qui se remplit de salade verte, herbes, carotte et navet fermentés. Au milieu du pain de bonheur rebondit une omelette faite rapidement à la poêle. Vous trouvez facilement les petits kiosques où se vend le sandwich à chaque coin de la rue au Viet Nam. Autant dire que cette baguette magique fait également un tabac à peu près partout dans le monde.

 

4.Bun cha

A Ha Noi, les gourmands considèrent le Bun Cha comme le plat symbolique de la capitale, ce qui garde en soi toute la subtilité, la douceur et la profondeur d’un goût traditionnel à la fois vivace. C’est une vraie extase pour le regard et le palais : les boulettes et les bribes de porc grillées en barbecue au charbon de braise, qui sont servies sur un lit de pâtes de riz fines, à côté des herbes familières, baignent dans une sauce de poisson légèrement sucrée.

 

5.Cha ca

L’assiette de fruit de mer se montre parmi les délices de la cuisine vietnamienne. Effectivement elle se compose de poisson blanc sauté dans le beurre avec de fenouil et des oignons, de pâtes de riz fines sur lesquelles s’étalent des cacahuètes, un accessoire à ne pas y manquer.

 

6.Mi Quang

Assez méconnu par les touristes, Mi Quang est pourtant un plat très populaire à Da Nang. Ses ingrédients se varient à chaque recette de cuisine familiale. Mais en général, on peut le reconnaître comme un bol de grosses pâtes de riz nouées dans le bouillon avec quelques brins de ciboulettes, des crevettes, et l’œuf dur.

 

7.Com tam

Com tam signifie le riz cassé. Autrefois, pour ne pas jeter ces grains de riz à la mauvaise qualité, les vietnamiens du sud a créé ce plat qui est à la base du riz « brisé », du porc mariné dans une sorte de sauce spéciale puis grillé, « cha » – une fusion de l’œuf, de crabe, porc haché, champignons et vermicelle, ainsi qu’une omelette.

 

8.Banh xeo

Cette énorme crêpe très sexy et délicieuse qui ne coûte que 3 sous mais qui vous met de l’eau à la bouche. Il s’agit de la galette pulpeuse cuite de la farine de riz mélangée avec du poudre de curcuma, ce qui lui apporte la couleur jaune vif. Sur la crêpe, on dispose des crevettes, du porc, de jeunes pousses de soja sautés ensemble, puis la replie en forme de demi-lune. Elle est dégustée avec de la sauce succulente du sud du pays.

 

9.Cao Lau

Ce plat alléchant est la spécialité de Hoi An. L’anecdote raconte qu’à l’époque, les commerçants devaient monter à l’étage le plus haut du restaurant pour surveiller leur marchandise tout en mangeant, d’où est né le nom « Cao Lau », autrement dit « L’étage haut » en vietnamien. Imprégné de la caractéristique très minutieuse chez les habitants d’ici, Cao Lau exige beaucoup de temps, de soin et des ingrédients particuliers à en faire. Ses pâtes de riz épaisses croquantes, élastiques et sèches qui ont été fabriquées en associant de la farine de riz avec du cendre de bois à l’île Cu Lao Cham, de 16 km de Hoi An, ainsi que filtrées dans l’eau de l’ancienne puit Ba Le creusée jadis par les Khmers. Sur le lit de pâtes, on ajoute des lamelles fines de la viande de porc, notamment ses couennes. Savourer le Cao Lau est un voyage exaltant à travers plusieurs notes de saveurs salée, sucrée, amère, acidulée, moelleuse à la fois croustillante.


10.Nom Hoa Chuoi

Les végétariens s’en réjouissent. Effectivement Nom Hoa Chuoi est une salade originale qui vous offre la nouvelle découverte du monde végétal comestible. Elle est faite de la fleur de bananier coupée en rondelle, délicatement assaisonnée avec du citron, basilic et un tout petit peu de piment. Un vrai régal pour tous ceux qui sont prêts à l’aventure exotique.