7 “SPÉCIALITÉS” DE L’AUTOMNE À HANOÏ

7 “SPÉCIALITÉS” DE L’AUTOMNE À HANOÏ

Hanoï en automne revêt un charme unique. Les vagues de chaleur intense de l’été font dorénavant place aux vents frais automnaux. Les arbres prennent lentement des couleurs, puis les rues se couvrent de feuilles dorées. En particulier, l’automne apporte des spécialités qui passionnent les gens.

1. Cốm (jeune riz gluant en granulés aplatis)

Jeune riz gluant en granulés aplatis

Pour les hanoïens, le Cốm est un cadeau spécial de l’automne. On dit que le riz cultivé dans le village de Vòng est merveilleusement aromatisé et parfumé, donc le “Cốm Vòng” est considéré comme le meilleur “cốm”.

Pour obtenir des bons Cốm avec un gout légèrement sucré parfumé, la sélection du riz est un fait minutieux. Les paddys du jeune riz gluant doivent être nourries avec une couleur jaune clair homogène. Quand on presse sur ces paddys, il faut qu’on sente une saveur légère comparable à l’arôme du lait. A la récolte, au mois d’août et de septembre, on rince des paddys puis les laisser sécher avant de les faire torréfier dans un poêle en fonte posé sur le fourneau à bois ou à charbon. “Cốm” est torréfié sur le feu doux et il faut bien remuer pour que chaque paddy soit cuit sans être fléchi. Après avoir torréfié, on attend qu’ils soient refroidis et puis, on les pilonne dans un mortier. Il faut plusieurs reprises pour obtenir de bons Cốm qui sont ensuite enveloppés dans deux couches de feuilles de lotus attachées par un fil de paille.

2. Chả rươi (Hachis frit de néréides)

Hachis frit de néréides

La saison de capture des néréides dure seulement un mois, environ de la fin du 9e mois lunaire jusqu’au début du 10e mois lunaire.

Les néréides sont excellentes pour la santé. Elles contiennent protéines, lipides, calcium, phosphore, fer, zinc…On peut préparer plusieurs plats de néréides: l’hachis frit, le nem, le bouillon aux jeunes pousses de bambou…Le hachis frit de néréides est mou et parfumé. On sent nettement la saveur de l’écorce de mandarine, de la ciboule et de l’aneth. L’extérieur, croquant, s’oppose à l’intérieur, tendre et gras.

3. Bánh tôm (beignet de crevettes)

Beignets de crevettes

Les beignets de crevettes chauds sont toujours attrayants dans le temps sec et froid de l’automne. Les bánh tôm sont accompagnés de salade, de coriandre, de concombre, de jeune papaye et d’une sauce de poisson. Cette dernière, indispensable, est censée révéler “l’âme du plat”.

Elle est composée de saumure de poisson, de sucre, de vinaigre et de morceaux de carottes et de chourave (ou de jeune papaye). Selon les goûts, on peut y ajouter du piment pour les amateurs de cuisine épicée.

Les bánh tôm Hô Tây ou beignets de crevettes du lac de l’Ouest figurent parmi les plats traditionnels les plus appréciés de Hanoï.

 4. Sấu “mur” (pancovier mûr)

Pancovier mûr

La saison de pancovier dure de fin août au début d’octobre. Bien différents des jeunes, les fruits mûrs arborent une peau dorée éclatante. On en sert pour faire un encas très simple à préparer par soi-même, connu comme un des plats les plus populaires de Hanoi.  Avec une première bouchée croustillante, son goût aigre-doux et un peu piqué doit vous faire arrêter lors de votre balade dans la rue. Les hanoïens disent toujours que le sấu vendu sur la rue Phan Dinh Phung est le plus délicieux.

5. Sapotille de Xuan Dinh

Sapotille de Xuan Dinh

La sapotille de Xuan Dinh est délicatement sucrée. Différenciant aux sapotilles d’autres régions, celles de Xuan Dinh ne sont pas souples quand elles sont mûres.

Elle est en forme de diamant, et brune. Sa croûte est tellement fine qu’il faut être habile lors de l’épluchage pour éviter de gaspiller la pulpe de sapotille. Ce fruit de Xuan Dinh a son propre arôme spécial que vous n’oubliez pas si vous avez l’occasion de la déguster. Les touristes choisissent la sapotille de Xuan Dinh comme de petits cadeaux pour leurs proches, leurs amis

6. Hoa sữa (Fleur d’alsonia)

Fleur d’alsonia

S’il faut donner une odeur à l’automne de Hanoï, c’est sans doute le parfum de la fleur “sữa” (fleur d’alsonia). L’image et le parfum de ces fleurs sont présents dans un grand nombre de chansons et de poèmes de l’automne. Essayez-vous une fois de balader dans les rues peuplées des fleurs d’alsonia comme Nguyen Du, Quang Trung, Quan Thanh…et respirer son parfum suave, vous ne pouvez jamais oublier cette impression.

7. Chrysanthème

Chrysanthème

Fleur d’automne, le chrysanthème, qui signifie étymologiquement «fleur d’or». Elle est très appréciée car elle est censée porter chance et prospérité. Cette fleur résistant bien au gel orne, eu Europe, les tombes. Ici au Vietnam, elle embellit salons et balcons. A l’automne, des bicyclettes empilées des chrysanthèmes de toutes couleurs sont souvent aperçues dans les rues de Hanoï.