Le menu traditionnel du nouvel an vietnamien

Le menu traditionnel du nouvel an vietnamien

Le Têt, le nouvel an vietnamien fut la fête la plus importante de l’année pour les habitants à côté de l’océan Pacifique. Tout comme le Noel pour les occidentaux, le Têt représente le moment de retrouvailles dans la famille, lorsque tous les membres rentrent chez eux pour se ressourcer dans leur cocon d’enfance.

A cette occasion, hormis la décoration minutieuse et même sophistiquée pour « relooker » leur maison, la préparation de menu du Têt est vraiment prise en soin à priori.

Mékong Villages vous présente alors le somptueux plateau des mets ancrés à la tradition que les vietnamiens mitonnent pour bien accueillir leur nouvel an lunaire, ainsi pour leur régaler les papilles.

1.Banh Chung (Le gâteau de riz)

C’est évidemment un plat emblématique du Têt. A la forme carrée à la couleur vert très vivante, Banh Chung symbolise la Terre, l’élément le plus attachant dans la culture vietnamienne. A la base du riz gluant, du soja mijoté, du porc, ajouté d’une petite dose de poivre, l’ensemble est enveloppé dans les feuilles de bananier fraiches, ensuite passé en mode de cuisson à la vapeur pendant de longues heures. Significatif sur le plan culturel, magnifique à voir et délicieux en bouche, le Banh Chung véhicule l’art de vivre vietnamien.

2.Le poulet

Un poulet entier bouilli qui tient dans son bec une fleur, fut l’assiette indispensable à l’autel pour vénérer les ancêtres durant le Têt. Le poulet ferme en chair et joli en forme est un signe de la bonne santé pour tous les membres de la famille au cours de la nouvelle année.

3.Le riz gluant à la teinte rouge

Dans la recette populaire, la momordique de Cochinchine ne colore non seulement le riz gluant de manière naturelle mais aussi le rend plus doux à la fois sucré au goût. La couleur rouge, orangée très vive, accompagnée de l’odeur agréable permet ce plat simple de se mettre joyeusement dans le plateau traditionnel du nouvel an, en sachant très bien qu’il apporte la chance.

4.Les Nems

Ce plat fabuleux croustillant, lui aussi, entre dans la coutume gastronomique du Viet Nam pendant leur fête.

5.Le jambon vietnamien

Des tranches de jambon du porc, poulet ou bœuf très lisses, parfumées des herbes tiennent une place importante dans les repas du Têt. Manger le riz gluant avec du jambon est un délice.

6. La soupe de vermicelles

Un repas vietnamien ne manque normalement jamais de la soupe. En effet, dans un menu du Tet, les maîtres de cuisine façonnent notamment une soupe de vermicelles, de bambou, champignons noirs ainsi que de la viande.

7.Les oignons fermentés

La cuisine viet porte l’empreinte d’une gastronomie modérée, saine et équilibrée. Certes, pour compenser la lourdeur de très bons plats au-dessus présentant dans le plateau rituel, les oignons fermentés y sont introduits. Un peu acidulés, croquants et favorables à la digestion, ce plat modeste sont immanquables pendant la festivité.