Le pont Spean Praptos (Pont Nâga), l’ancien pont de l’empire Angkorien

Le pont Spean Praptos (Pont Nâga), l’ancien pont de l’empire Angkorien

Lorsque le pont Puento Nuevo (Espagne) vous rend vertigineux par sa hauteur de 100 mètres enjambant de manière impressionnante les deux parties du village de Ronda, ou le petit Ponte Vecchio (Italie) très romantique qui vous invite à une promenade amoureuse tout au long de ses boutiques luxueuses en Florence, le vieux pont Spean Praptos (autrement dit pont de Kompong Kdei ou pont Naga) au Cambodge, quant à lui, vous évoque, à travers son cadre verger à la fois bucolique, un calme profond, ainsi qu’un goût nostalgique de l’ancien royaume Khmer puissant en Asie du Sud-Est.

Certes, le pont Spean Praptos est un des ponts les plus vieux du Cambodge. Il fait partie de l’ensemble des vestiges grandioses d’Angkor, donc reste une destination à ne pas louper lors de votre visite au pays des sourires.

Situé au kilomètre 45 de la route nationale RN6 au sud-est de Siem Reap, notamment appartenant au chemin royal à l’époque d’Angkor, le pont Spean Praptos fut construit sous le règne du roi Jayavarman VII à la fin du XIIe siècle (entre 1181 et 1220), à la sortie du village de Kampong Kdei dans un effort pour unir les principaux centres de l’Empire khmer.

Il faut savoir que jadis les angkoriens établissaient régulièrement les arrêts à chaque 15 km sur la route afin d’apporter le confort et le repos à leurs voyageurs habitants. Il y avait alors une dizaine de ponts qui ont été bâtis sur le même modèle de Spean Praptos, mais c’est lui qui est le mieux conservé.

Le pont Spean Praptos s’étend sur une longueur de 84 mètres et sur une largeur de 14,7 mètres, au-dessus de la rivière Chi Kreng. Sa construction a été entièrement réalisée avec des blocs de latérite séchée. Il fut également le plus long pont à voûtes en encorbellement du monde.

Son architecture est faite de 21 arches de corbeau, les plus grandes ont une portée de dix-huit mètres et s’élèvent sur une hauteur de 5 mètres. Les assises du pont reposent sur d’épais pilastres de 1,30 mètre et une balustrade composée de nâgas en grès sert de parapet. Les Khmers se considèrent héritiers du serpent sacré Nâga à 7 têtes, qui représentent 7 classes dans la société khmerienne.

La forme horizontale du pont ressemble à la figure du serpent et fait la référence au corps du serpent Dieu Naga.

La balustrade est délimitée à chacun de ses coins par d’énormes statues du roi serpent le grand nâga à sept têtes Muchalinda. L’histoire raconte que lors d’une inondation survenue près d’Ajapālanigrodha dans la forêt d’Uruvelā de Bodh-Gaya, le seigneur Bouddha était resté plongé dans sa méditation. Le grand nâga, surgit d’entre les racines de l’arbre sous lequel priait le seigneur, pour s’enrouler en sept anneaux et déployer le capuchon de ses sept têtes afin d’assurer la protection du saint homme jusqu’à ce que les flots se retirent.

Le pont Kampong Kdei est considéré par les villageois comme un lieu sacré. De nombreuses personnes en quête de bonheur et de prospérité viennent déposer des offrandes et prier sur le pont chaque jour. Depuis 2005, le pont est interdit à la circulation automobile et une déviation sur un pont parallèle a été mise en place sur la RN6
C’est une merveille d’ingénierie qui a été restaurée entre 1964 et 1966 par les Français. Il a servi de décor naturel à plusieurs films, notamment celui des Deux frères (Two Brothers, un film franco-britannique de Jean-Jacques Annaud, sorti en 2004.

Le pont est actuellement l’objet d’un projet de restauration suivi par l’UNESCO.

Le moment idéal pour visiter Spean Praptos est au coucher du soleil, lorsque les enfants du village, après s’être amusés au bord de l’eau, montent et marchent sur le pont, les rires enfantins s’éclatants. Malgré de multiples vicissitudes de l’histoire Cambodgienne, le pont est toujours là, porte avec lui toute la grandeur de l’héritage culturel et historique d’un pays de légende.

 

 

Circuits au Cambodge organisés par Mékong Villages: