L’implication de l’écolabel « TravelLife » dans notre bureau

 

L’implication de l’écolabel « TravelLife » dans notre bureau

Depuis une bonne dizaine d’années, développé par la FTO (la Fédération des Tours Opérateurs) dans le cadre d’un programme financé par l’Union Européen, le label TravelLife a pris pleinement son essor pour devenir désormais une référence très réputée et fiable dans l’écotourisme. Ses engagements au développement touristique durable conduisent ses membres à respecter strictement les initiatives écologiques dans leurs activités commerciales ainsi que leur gestion de travail afin de bâtir de fond en comble une infrastructure bénéfique à l’environnement « sain et vert ».

A l’instar de l’adhérant au dispositif TravelLife à partir de l’année 2017, notre agence ImagesTravel et sa branche MékongVillages mettent en œuvre dorénavant les mesures qui appuient ardemment l’application de son processus dans la conservation de l’espace naturel, l’éthique locale et bien sûr le bien-être au sein de notre entreprise.

Voici les principes labellisés « TravelLife » que nous avons mis en place dans notre bureau en ayant pour but de les adopter comme notre philosophie de travailler et de vivre. La question de la durabilité et l’équilibre touristique devrait se poser, ensuite se résoudre radicalement dès chez les émetteurs avant que le message soit transmis, reçu et approuvé par les fournisseurs, les prestataires, les voyageurs, y compris les habitants locaux.

1.Trier les déchets

Le tri des déchets est un geste simple mais efficace pour assurer un recyclage des ordures, préserver nos ressources naturelles, protéger notre terre, bien évidemment notre santé.

Au constat de l’importance de ce geste vital, nous avons alors installé à l’intérieur de notre bureau 4 poubelles consacrées à 4 types de déchet différents : celui organique, papier, plastique et le reste du bois, métal, verre.

Trier les déchets, c’est simple, bon pour notre planète et bon pour notre emploi !

Malgré le fait que le tri des déchets n’est pas encore populaire à Sai Gon, il ne nous dérange pas d’être l’une des premières structures appliquant cette introduction à la vie écologique du bureau.

Même si le service de l’hygiène urbaniste au Viet Nam ne traite pas séparément chaque catégorie de déchets pour le moment, la récupération des verres aide au moins les récupérateurs pauvres à les revendre aux ateliers afin de gagner un peu des sous.  

2.Economiser les papiers si c’est possible

Conscient des dégâts de la production des papiers en volume sur les forêts, nous nous impliquons dans la réduction des feuilles imprimées. Effectivement, nous privilégions les échanges oraux ou via les outils virtuels comme émail, plateforme intranet pour communiquer avec nos prestataires et nos clients tout en cherchant à limiter maximum l’usage des papiers.

Nous tenons à recycler le papier utilisé plutôt que de le placer directement dans la poubelle. Par exemple, nous profitons du verso de ce papier pour prendre des notes ou pour imprimer un autre document. En sachant qu’avec la création de notre propre bloc – notes, nous diminuons les coûts d’achat de papier et surtout nous faisons en parallèle une action bienveillante pour l’environnement.

Faites – le avec nous pour sauver notre planète !

3.Numériser toutes les archives du bureau

Continuant à économiser les papiers, notre pratique indispensable au travail est de numériser nos archives du bureau. De cette manière nous faisons l’économie du papier, gagnons du temps, de l’argent, tout en réduisant l’empreinte carbone.

Par exemple, nous envoyons souvent le lien du devis de circuit de voyage aux clients à la place du file pdf pour qu’ils puissent lire le programme n’importe où et sur plusieurs outils informatiques comme l’ordinateur, l’ipad ou le mobile.

4.Utiliser notre propre bouteille et les pailles à boire en bois lors de l’achat des boissons

 

Une fois déversé dans la nature, une canette mettra 500 ans pour disparaître, un pot en verre mettra 1000 ans pour se dégrader. Malgré les efforts de consigne et recyclage des emballages, il reste une grande quantité des déchets en plastique et en verre jetée imprudemment au lieu public. Afin de minimiser la charge du ménage environnemental, notre agence préfère équiper à tous nos employés notre propre bouteille Eco life qui sert de contenir de la boisson, du thé, du café à chaque fois nous allons au bar emporté.

« D’abord je n’étais pas à l’aise à l’obligation de récupérer les bouteilles vides de mes clients de l’agence Images Travel et Mékong Villages puis en mettre des boissons, au lieu d’utiliser directement mes propres emballages en plastique jetables. Car laver et mettre de boisson dans les pots particuliers me prenaient du temps. Puis ils m’ont expliqué l’objectif écologique de cet acte. Je suis alors ravissante de pouvoir participer avec eux à la protection de notre univers, et je parle à mes autres clients pour que les autres fassent pareil comme les personnels de cette agence de voyage. », confie Mai, notre vendeuse au bar Café Mai dans le quartier.

 

 

En outre, les pailles en bois sont utilisées constamment dans notre bureau pour éviter les impacts négatifs de l’abus des pailles en plastiques à notre univers. Un détail infime mais qui sait, amène aux bonnes habitudes permanentes !

5.Recycler et offrir la bouteille d’eau à nos clients

 

Assumer complètement notre certificat TravelLife, nous choisissons à propagander le message d’écotourisme à nos voyageurs en leur montrant nos actions. Au premier lieu, en guise de leur fournir régulièrement les bouteilles d’eau achetées au supermarché, nous mettons une grande distribution de l’eau dans le bus, ainsi offrons les bouteilles propres, déjà désinfectées à nos voyageurs pour contenir de l’eau.

Une bouteille en plastique à épargner, une bonne bouffée de l’air à regagner !

6.Encourager et financer nos employés à prendre le transport commun

Basée au cœur de Ho Chi Minh ville, là où le taux de transport en scooter atteint le plus haut du pays, notre établissement encourage nos employés à utiliser les transports publics comme le bus pour aller au travail. Les tickets de bus sont pris en charge entièrement par l’entreprise.

Actuellement prendre le transport en commun est encore une affaire difficile à s’engager car les employés n’auraient plus l’autonomie de déplacement quand ils veulent, où ils vont. Mais c’est à changer.

Tout comme au début, il était dur pour l’équipe Images Travel et Mékong Villages de corriger nos habitudes et les ménager dans le processus favorable pour l’environnement. Mais nous nous sommes forcés à renoncer les mauvaises « coutumes » et à faire de bons gestes. Petit à petit cette initiative est devenue fluide et fais partie de la culture de notre entreprise, une culture du bureau écologique.